samedi 11 juin 2011

DIVINE EDITION PRÉSENTE VAL BEAUCHAMP


LA FAUTE A NAPOLÉON

Ce récit enlevé et rempli d’anecdotes présente une importante période de l’Histoire du Brésil et du Portugal, qui embrasse les dernières décennies du xviiie siècle et va jusqu’à première moitié du xixe siècle. Lucas, le vigneron devenu courtisan, né dans les vignobles du Douro et ayant vécu sous les ogives de style gótico manuelino d’églises et de monastères, nous raconte les faits, les joies, les difficultés et les intrigues où se sont débattues plusieurs générations de la famille royale portugaise, dans un récit où affleurent entre les lignes les teintes et les aromes du porto. L’ombre de Bonaparte qui plane sur l’Europe et l’imminente annexion du Portugal aux vastes domaines conquis par le Corse, la lumière prometteuse représentée par le Brésil, seront l’occasion d’un voyage stratégique et précipité. Par cette surprenante manœuvre, le prince-régent, D. João remporte sur l’empereur français une victoire que d’autres rois ne réussirent pas à lui infliger. L’auteur nous fait suivre les méandres d’un exemplaire roman historique et présente, dans son style élégant, quelques arrière-plans d’une habileté politique sophistiquée qui allait assurer la permanence de la dynastie de Bragance au Portugal et au Brésil.

Josélia Costandrade (ABCA - Association Brésilienne de Critiques d’Art)

ISBN : 978-2-84668-238-1 - Format 15,5 x 24 cm - 212 pages - Prix 18,50 €


Ce roman met en scène et expose les racines des conflits actuels au Moyen-Orient à travers une histoire fascinante qui s’étend sur deux continents, l’Europe et l’Asie. Khatun présente ses deux personnages principaux, qui ont vraiment existé : l’historienne et journaliste britannique Gertrude Bell et son ami T. E. Lawrence, un militaire qui a joué un grand rôle dans la victoire contre l’Empire ottoman. Ce récit captivant d’une femme seule et injustement critiquées jetant un regard rétrospectif sur sa vie pleine d’aventures est magnifiquement exposé et mis en perspective, compte tenu des turbulences concernant la diminution des réserves de pétrole dans le monde. Val Beauchamp nous offre ici, comme à son habitude, matière à évasion et à découverte dans un cadre surprenant.

ISBN : 978-2-84668-308-1 - 15,5 x 24 cm - 350 pages - 18 €



« Au point de vue politique, il n'y a qu'un seul principe, la souveraineté de l'homme sur lui-même. Cette souveraineté de moi sur moi s'appelle Liberté. »

Victor Hugo

Chers Lecteurs, Chères Lectrices,

J’ai l’honneur et le bonheur de vous présenter ce chef d’œuvre, intitulé : KHATUN- Gertrude Bell, mentor de Lawrence d’Arabie, de la talentueuse jornaliste et ecrivain, Val VEAUCHAMP.

Val Beauchamp décrive l’influence de Gertrude Bell conduit à la création d’un pays à majorité chiite au sud, et à minorités sunnite et kurde au centre et au nord. Les Britanniques refusent un État séparé aux Kurdes pour avoir le contrôle des champs de pétrole qui se trouvent sur leurs territoires.

Khatun, Gertrude Bell, mentor de Lawrence d’Arabie, roman historique,

met en scène et expose les racines des conflits actuels au Moyen-Orient à

travers une histoire fascinante qui s’étend sur deux continents - Europe et Asie (Mésopotamie). Khatun présente ses deux personnages principaux, qui ont vraiment existé : l’historienne et journaliste britannique Gertrude Bell et son ami TE Lawrence, un militaire qui a joué un grand rôle dans la victoire contre l’Empire ottoman. Ce récit captivant d’une femme seule et injustement critiquée jetant un regard rétrospectif sur sa vie pleine d’aventures est magnifiquement exposé et mis en perspective, compte tenu des turbulences concernant la diminution des réserves de pétrole dans le monde.

Le roman commence par une rétrospective sur la vie de Gertrude Bell,

faite par son meilleur ami Chirol, qui en fera son idéal féminin tout le long de sa vie.

Val Beauchamp qui cherche toujours à nous offrir matière à relaxation dans un cadre surprenant.

Je vous invite à une très agréable lecture.

Diva Pavesi

Directrice de DIVINE COLLECTION

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire